07-11 2016
Don d'organe

LE DON D’ORGANE

 

Deux organes pour une vie

Au nom du principe de solidarité, la loi fait de chacun d’entre nous un donneur d’organes et de tissus. Sauf s’il a fait savoir de son vivant qu’il y était opposé.

Qu’est-ce qu’une greffe ?

Une greffe est la mise en place dans le corps humain d’un organe étranger qui lui est devenu nécessaire. On parle aussi de transplantation.

On greffe pour remplacer ou compléter un organe en défaillance sévère et irréductible et dont la fonction est vitale.

Quels sont les tissus et les organes que l’on greffe ?

Les organes prélevés de son vivant :

  • Les cellules souches Hématopoïétiques (ou moelle osseuse, donneurs familiaux ou non)
  • Peau
  • Fragments osseux
  • Rein, entre proches du cercle familial
  • Lobe hépatique et lobe pulmonaire (exceptionnellement)

Les organes prélevés après la mort :

  • Coeur
  • Rein
  • Foie
  • Poumon
  • Coeur-poumon
  • Pancréas
  • Peau
  • Os – cartilage
  • Cornée (partie transparente du globe oculaire, située devant l’iris – on ne prélève pas l’œil
  • Intestin (rare)

Dates clés des greffes

Les premières réussites chez l’homme, dans le monde, sont :

  • 1959 pour le rein
  • 1967 pour le cœur
  • 1981 pour le bloc cœur – poumon

Premières transplantations en France :

  • Rein : 1955
  • Cœur : 1968
  • Foie : 1972
  • Pancréas : 1976
  • Cœur- poumon : 1982
  • Poumon seul : 1987
  • Première greffe de moelle osseuse : 1956

Compatibilité et condition de réussite

1. Greffer un tissu ou un organe dont les caractéristiques biologiques sont les plus proches de celle du receveur : Compatibilité tissulaire.

2. Maîtriser les phénomènes de rejet.

Qu’est-ce que le rejet ?

Le rejet est un phénomène naturel.

C’est la destruction, après sa reconnaissance, de tout élément étranger pénétrant dans un organisme vivant. Depuis les années 80, des médicaments permettent d’atténuer cet effet et le taux de survie des patients s’est accru de manière spectaculaire.

Qui peut être donneur ?

Toute personne en état de mort encéphalique, malgré tous les efforts des médecins pour le sauver, doit être considéré comme un donneur potentiel. Des recherches sur les  antécédents médicaux et examens sont faits. On ne définit pas de contre-indications à priori, et chaque citoyen est potentiellement donneur, quelque soit son état de santé du moment.

  • Tout organe  douteux sera refusé.
  • Pas de limite d’âge légale, cela dépend des organes concernés.

Comment puis-je faire connaître ma position vis à vis du Don d’Organes ?

Il est possible de s’inscrire sur le Registre National des refus, auprès de l’Agence de la biomédecine. Ce qui donne l’assurance de ne pas être prélevé.

Voici le lien vers le registre :

http://www.dondorganes.fr/questions/13/je-ne-veux-pas-donner-mes-organes-apr%C3%A8s-ma-mort-comment-le-faire-savoir[/vc_column_text]

Le Don d’organe est aussi présent au cinéma.

Voici le lien vers la bande annonce du film “REPARER LES VIVANTS” sorti le 2 Novembre 2016

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19564553&cfilm=238997.html

[/vc_column][/vc_row]